Les questionnaires proposés sont une trame pour détailler si besoin chaque type de violence subie :

  • Soit en consultation avec un professionnel
  • Soit la victime seule d’abord puis ensuite repris avec un professionnel
  • Et aussi pour toute personne qui se pose des questions sur ces différentes violences

Mon rôle en tant que témoin de violences conjugales

Vous êtes témoin parce que vous avez vu ou compris qu’une femme de votre entourage subit des violences.

Vous ne savez pas comment réagir.

Vous avez cependant un rôle très important

  • -> pour soutenir la victime
  • Pour briser le cycle de la violence

Les violences conjugales ont un grave impact sur les enfants du couple, directement ou indirectement.

Si vous assistez à des situations mettant en danger une femme ou un enfant  contactez immédiatement la police au 17 et les secours au 15 ou 112 si besoin.

Pour apporter votre soutien à la victime il faut :

  • Comprendre le mécanisme de la rupture évolutive (par étapes, aller-retours avant rupture définitive)
  • Manifester sa solidarité, lui montrer qu’elle n’est pas seule
  • Ne pas porter de jugement sur les décisions successives de la femme engagée dans ce processus
  • Agir avec son consentement, respecter son rythme
  • Comprendre que la victime peut avoir des comportements qui peuvent paraître ambivalents voire contradictoires du fait de l’emprise et de la peur notamment
  • savoir que dans le cadre d’une procédure judiciaire, le témoignage de l’entourage peut être déterminant dans la prise en compte des violences

Que faire concrètement si je suis témoin de violences conjugales ?

Chaque situation est unique. Vous pouvez néanmoins mettre en place un certain nombre de techniques pour aider une victime de violences conjugales :

Prendre contact avec la victime
essayez de lui parler et demandez-lui si elle a besoin d’aide et souhaite rapporter les violences.
Établir un contact visuel
regardez-la dans les yeux pour lui monter votre soutien. Si vous faites face à l’agresseur, le regardez fermement vous permettra de lui signaler que vous êtes témoin de ce qui est en train de se passer.
Si possible, créez une distraction
Vous pouvez mettre fin à une situation d’escalade de la violence en sonnant à la porte ou en appelant la personne à voix haute.
Contactez les services spécialisés
Le premier point de contact est le numéro vert Ecoute Violences Conjugales au 0800 30 030. Vous pouvez l’appeler en tant que témoin. pour évaluer avec des professionnels la gravité de la situation et demander des conseils sur la façon de réagir à la situation.
Récoltez des preuves
Avec le consentement de la victime, vous pouvez aussi collecter des preuves de la situation de violence que la victime pourra utiliser par la suite pour porter des plaintes si elle le désire. Si elle est blessée physiquement, vous pouvez prendre des photos, avec son accord,  des blessures comme preuves. Vous pouvez lui proposer de l’emmener à l’hôpital ou voir un médecin généraliste pour obtenir un certificat médico-légal attestant des blessures. Ce dernier est fondamental pour prouver les faits lors d’une procédure en justice.
Comment assurer ma propre sécurité ?

  • Il est critique d’éviter d’utiliser la violence ou les menaces si vous vous trouvez en situation de confrontation avec l’agresseur. Essayez de planifier en avance ce que vous souhaitez dire, et restez dans un environnement sécurisé.
  • Ne vous engagez pas dans des situations qui vous mettent mal à l’aise et respectez vos propres limites. Si cela est nécessaire, vous pouvez demander de l’aide à d’autres personnes.
  • Si vous vous sentez en danger et que la personne vous menace, appelez la police immédiatement.